J'entame la rédaction de ce billet juste après la livraison de la robe ... et j'ai l'impression d'avoir couru un marathon ! ...non, deux marathons! Malade depuis 2 jours (migraine, épaule bloquée, conjonctivite ...), la nuit blanche qui m'a été nécessaire pour les finitions de la robe a définitivement été de trop !   

Vous avez peut-être suivi le projet #nomdecodewedding sur Instagram

Rembobinons ... et rembobinons encore. Il y a un an, par une belle soirée de juin où nous fêtions les (bbiiiiiiiiipp) ans de Madame Cafetière, son amie Martine m'approche pour me demander si je pouvais réaliser la robe de mariée de sa fille Clémence qui se mariait début juillet 2016. Je lui dit que j'en serais ravie, et lui fournis toutes les références pour qu'elle voie mes réalisations de robes de soirée. 

Et puis plus rien. Jusqu'à ce que Clémence accouche (oui, entre temps elle a fait un petit Victor tout croquignolesque - les filles de cette famille aiment bien les challenges !) et me recontacte le 21 mai 2016 pour me demander s'il serait toujours possible que je réalise sa robe. La raison me commandant de dire non... j'ai dit oui.  :) :) 

Et nous voici engagées dans la course au choix du modèle, du tissu, réalisation de la toile, détails et accessoirisation ... en plein rush de fête des mères, costumes de danse et cadeaux de fin d'année pour les maîtresses (mais pourquoi donc ne déplace-t-on pas quelques unes de ces festivités en février ?!?). 

Clémence avait repéré un modèle qui l'inspirait, et j'ai utilisé comme base pour m'en approcher le patron Simplicity 1406, que j'ai commandé une fois aux US, une fois au UK, pour de ne pas le recevoir ni d'un côté ni de l'autre, et finalement devoir faire une expédition express un midi au marché St Pierre (la responsable du rayon patrons de Reine me l'ayant mis de côté sur simple appel le matin même MERCI MERCI MERCI !). 

Slide03Slide01

Slide06Slide04

J'ai réalisé une toile sur la base du patron non modifié (avec l'aide de ma fidèle assistante bien sûr !), pour identifier 1/ les ajustements à réaliser pour qu'il soit parfaitement seyant sur la jeune maman, 2/ les modifications de style pour s'approcher de sa robe rêvée. Ces modifications de style étant :

- ajout d'un pan drapé à la taille sur le devant. J'avoue que j'avais peur au départ que cela crée de la surmatière et donc un effet grossisant, et en fait la disposition en diagonale donne plutôt un effet allongeant ; bien joué Clémence !

- création d'empiècements et d'une couture à la taille pour un effet 'faux bustier'

- simplification du tour de cou, d'un seul tenant avec la pièce de poitrine, rehaussée entre les aisselles et les épaules, et ajustée par des pinces pour éviter qu'un petit bourellet disgrâcieux se crée

- création d'un laçage décoratif en ruban d'organza par-dessus le zip invisible

- ajout de tulle entre la doublure et la robe pour avoir du volume autour des mollets 

- création d'une étole-châle en mousseline parme pour l'église

- broderies parme sur le bustier

- fleur en tissu pour fixer le drapé. 

Je vais revenir sur ces deux derniers éléments, qui n'ont pas été de tout repos à réaliser.

Ayant cherché en vain des dentelles, ou des résilles, à utiliser pour doubler par l'extérieur et donner du relief au tissu du bustier, je lui ai finalement proposé de broder à la main un motif ressemblant au modèle qu'elle avait repéré. Une petite folie en fait, puisque je ne pouvais entamer ce travail qu'une fois le bustier définitivement monté et validé, et que j'ai donc passé 7 heures à broder ces volutes et étoiles au point arrière, en glissant un petit cercle à broder entre le bustier et la doublure par une couture ouverture dans la doublure, et en prenant bien garde à ne pas attraper plusieurs épaisseurs d'un seul coup ... une affaire qui m'a amenée jusqu'à 4 heures du matin le jour J (jour de la livraison de la robe) ... heure à laquelle je me suis octroyée 3 heures de sommeil avant d'attaquer les finitions.

Slide10

Finitions = ourlets, boutons du tour de cou, étole de la mariée, étole de la mère de la mariée, laçage ... et fleur. Satanée fleur ! Nous avons écumé tous les magasins de la région, et même du monde via internet, pour tenter de trouver des fleurs artificielles ou en tissu de la même couleur que l'étole et la doublure de la robe. Nous pensions avoir réussi, mais les fleurs commandées se sont révélées plus foncées que prévu, et j'ai finalement proposé à Clémence d'en faire une moi-même ; ça me paraissait insurmontable, mais une fois au pied du mur, on n'a plus d'autre choix que de grimper ! :) J'ai donc fixé par le centre de multiples cercles de tissu et de tulle, et Clémence a validé !

Slide09Slide05

Jour J, onze heures, la robe était prête pour un ultime essayage, et j'avais même eu le temps de faire des photos ! Tranquille ...  

Slide20

 

Slide15Slide16

Slide01Slide03

Slide14

Photos de l'essayage intermédiaire avant finitions

Slide22

Et j'ai été très émue et très fière lors de l'essayage final de voir Clémence dans sa robe terminée ! On a fait un petit entraînement au laçage avec sa soeur Emilie : on part du haut, puis on saute 4 oeillets, puis 9, jusqu'en bas, puis on lace l'autre ruban ... bref, il faut penser à prévoir le délai de la séquence 'laçage' dans le rétroplanning du grand jour !

*

*    *

... il ne restait plus à Clémence qu'à dire OUI ! 

Slide23

Slide25

Quant à moi, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un merveilleux mois d'août, on se retrouve en septembre. Merci encore pour vos visites, vos petits mots, c'est avec grand plaisir que je rempile pour la saison 9 de J'ai Pensé à un Truc ! :)

N'oubliez pas de vous inscrire pour ne pas rater la rentrée !

 

                                                                                                             *** *     *
                                                                                                             **    *  *  
                                                                                                             ***    *

The end of a 2 month-marathon ... i'm exhausted but i can say 'I sewed a wedding gown', i did it ! Clémence contacted me after she gave birth to a lovely tiny Victor, and the clock started ticking as we discussed the style, fabric and color of the dress. I had her try a mock-up dress based on a Simplicity pattern, on which i made many adjustements to match the dress she had in mind. Among those adjustments, a diagonally-draped piece to lengthen the silhouette, a very good finding indeed ! I also created a visual top+skirt effect, the top part being (patiently stich by stich) hand embroidered in with a lilac thread matching the dress lining and the muslin scarf. 

My best wishes to the newly wed Clémence and Anthony ! :*