jessie

On aura reconnu le cri de Jessie (bien sûr), la copine de Woody le cow-boy (bien sûr aussi) !

Parce que le thème du Défi'13 de ce mois-ci , c’était "Masculin", et que mon interprétation du boyish style c’est une petite chemise de cow-girl, qui n’a l’air de rien, et pourtant … installez vous dans votre fauteuil, l’histoire commence …

 

** Chapitre 1 : inspiration**

 

J’avais le tissu depuis ma dernière virée chez Toto, un petit voile de coton à carreaux, qui ressemble aux mouchoirs de mon grand-père (mmhh les mouchoirs en tissu, quel bonheur...). J’avais déjà en tête d’en faire une petite chemise, et ding dong voici le facteur qui me livre, de la part de Maude, le nouveau bouquin d’Astrid Le Provost. Avec un modèle de chemise en dernière page !

chemise 

As usual chez Citronille, très jolis modèles très jolies étoffes, très jolies couleurs, très jolies photos … et les patrons dans tout ça ?

 

** Chapitre 2 : réalisation**

Je me lance dans le décalquage, je coupe les pièces (tiens, il est drôle ce col avec pied de col intégré…), marges de couture comprises, ok, ok …

Je fais quelques modifications esthétiques au patron, qui est très très simple à la base :

- je coupe horizontalement les devants et le dos pour créer un jeu d’empiècements avec les carreaux en biais, poser un passepoil crème et un faux rabat de poche

- j’élargis la pièce bas-du-dos pour faire un pli creux au milieu

- je retravaille le haut des manches pour que ça gigote un peu

- je coupe des manches mi-longues, ne sachant pas comment je les finirai.

 

J’assemble, ça s’emboîte pas trop mal.

Je publie un teaser, même pas peur.

 Slide1

Et j’essaie. Aïe. 

Alors, ok, Astrid, je veux bien avoir des épaules, euuh …. « athlétiques », mais là, franchement, j’arrive à peine à rentrer mes bras dans les emmanchures. En même temps, c’est un peu compensé par le fait que les épaules (au niveau de l’assemblage devant/dos) sont trop longues, si bien que j’ai les emmanchures 3 ou 4 cm plus bas vers le coude que là où elles devraient être sur un vêtement « normal ». Superbe.

Quand à rentrer ma poitrine dans la chemise fermée, n’y pensons même pas. Problème de taille ? Peut-être … je suis bonne perdante, je recoupe.  

** Chapitre 3 : obstination**

Une taille de plus, j’agrandis les emmanchures, j’adapte les têtes de manches en conséquence (grand moment d’improvisation artistique !), je raccourcis les épaules. 

Comme je n’avais plus de passepoil crème, j’en ai fait moi-même 1m avec un reste de liberty mauvey, parce que je le vaux bien.

 chemise citronille

J’assemble les devants et dos. 

J’essaie. 

Je constate que j’ai la place de me faire implanter un sein bonnet D de chaque côté de ma poitrine existante. Comme je ne compte pas me faire opérer à court terme pour avoir 4 seins, j’opte pour deux énormes pinces de poitrine qui tombent dans les emmanchures (bien sûr).

J’en profite donc pour retailler lesdites emmanchures (--> descendre et creuser).

J’ajoute les manches. 

Alleluïa ça ressemble vaguement à quelque chose.

 Slide1

Recto

Et non pas de photo en train de lancer mon chapeau en sautillant !

Bon, évidemment, il faut le dire vite et passer sur le col bizarre, un peu « mollusquesque » ; le coup du pied de col intégré, je m’en passerai la prochaine fois. 

D’ailleurs c’est rigolo, si je voulais le fermer (le col), je ne pourrais pas ! Je dois avoir le cou très athlétique aussi. 

Il ne faut pas non plus regarder à quelle hauteur remontent les fentes de côté. Pour vous donner une idée : on voit presque le soutif (oui presque).

 Slide2

Verso

Je me suis aussi loupée dans les proportions des empiècements hauts de la chemise : j’ai coupé trop haut, le rabat de poche me touche presque le menton (oui, presque, aussi).

Last but not least, si j’étais enceinte de 6 mois, tout le monde aurait encore la  place de respirer.

Pour me consoler, je me décide pour des manches courtes et je double leur ourlet de liberty coordonné au passepoil, pour pouvoir les retrousser joliment (et espérer ainsi subtilement attirer l’attention de l’auditoire sur ce détail et non sur TOUT le reste…)

 Slide4

 

**Chapitre 4 : conclusions** 

Etant donné les efforts fournis, ma fierté m’a poussée à la porter tout de même au boulot ce vendredi sous un cuir marron que je n’ai pas osé enlever …

Mes conclusions/recommandations :

-  à moi-même : commence par prendre tes mensurations et faire un brouillon (Et là je me réponds à moi-même : "parle à ma main").

- aux nageuses des ex-pays de l’est : faites vous plutôt un top bustier.

- à Madame "4 petites graines" qui a publié une chemise genre fingers-in-the-nose sur le blog collectif citronille : tu peux me montrer tes épaules ???

- à Astrid : je ne m’avoue par vaincue, I’ll be back.

*

*     *

Hey, y’avait de l’idée, quand même, non ?

 Slide6

RDV dans la galerie du Défi'13 pour les autres réalisations masculines ...

patron chemise citronille livre lin coton et liberty Astrid le provost